Les films du Front Paysan


La guerre du lait 1972
Des dettes pour salaire 1973
La reprise abusive 1974
N'i a pro 1976

Montage diapositives
"Femmes Agricultrices"

 1979

 
 

 

 

Les films sont classés chronologiquement du plus ancien au plus récent.


 

Dernière projection de N'i a pro

 

Vendredi 31 mars 2017  à 20 h 30 à Bédarieux (34600)

Ciné 3   Parc régional du Haut Languedoc  10 rue Saint-Louis  Tél. 04 67 23 08 79

 

en présence de Jean Huillet, viticulteur intervenant dans le film et Guy Chapouillié, un des co-réalisateurs.

 

 

 

 

Diffusions récentes de La Guerre du lait

Présentation de la tournée du film La guerre du lait en mars 2017 ( en ligne jusqu'au 15 mars 2017) : 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/emissions/jt-local-1920-iroise

 

Jean Griffon et Jean-Charles Jacopin ont participé à la « guerre du lait » de 1972. | 

Le quotidien "Le télégramme" du 8 mars 2017 annonçe la projection du film La guerre du lait les 9, 10 et 11 mars 2017 dans 3 villages du Finistère

 

http://www.letelegramme.fr/finistere/quimperle/guerre-du-lait-projection-debat-demain-08-03-2017-11426511.php


Le quotidien "Le télégramme" du 3 mars 2017 annonce la projection du film La guerre du lait les 9, 10 et 11 mars dans 3 villages du Finistère et explique comment et pourqoui ces projections ont été rendues possibles :

 http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/guerre-du-lait-de-1972-a-2017-03-03-2017-11420476.php

Date Lieu
 Jeudi 9 mars 2017 20 h  Bannalec (29380)  Espace Ti Laouen  au Bourg   En présence de Guy Chapouillié
Vendredi 10 mars 2017 20 h  Plogonnec (29180)  Salle du Néret   En présence de Guy Chapouillié
Samedi 11 mars 2017 20 h  Coat-Méal  (29870)  Salle municipale En présence de Guy Chapouillié

 

La guerre du lait

 

de Guy Chapouillié, Claude Bailblé et Anne Simonet.

1972              16 mm              noir et blanc           52 mn,

   En 1972, les producteurs de lait,  bretons dans leur majorité spécialement au début, déclenchent « la grève du lait », c’est-à-dire cessent de livrer leur lait aux firmes et coopératives agricoles qui ne leur payent pas leur lait à un juste prix.

   Guy Chapouillié et Claude Bailblé, étudiant et chargé de cours du « département cinéma » de l’Université Paris VIII – Vincennes décident d’aller filmer ces évènements et vont réaliser le 1er film d’une série qui, pendant les années 70, va présenter et populariser les luttes syndicales du monde agricole français, en Bretagne, dans le Lot-et-Garonne et dans le midi viticole. Ce groupe s’est intitulé « le Front Paysan ».

Le film a été restauré par l'Université Paris VIII et est présenté sur le site de l'Université :

La guerre du lait - Film n&b de Guy Chapouillié et ...
archives-video.univ-paris8.fr10 janv. 2010
Film n&b de Guy Chapouillié et Claude Bailblé Département Cinéma / 1972 / Durée 52mn. Restauration à partir ...


La guerre du lait - Film n&b de Guy Chapouillié et ...
archives-video.uFilm n&b de Guy Chapouillié et Claude Bailblé Département Cinéma /

http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=102

 

► 2:43► 2:43

La guerre du lait (bande-annonce) -5 juil. 2011 - 3 min    n&b    de Guy Chapouillié et Claude Bailblé (disponible ici http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=2 )


Des dettes pour salaire

 

de Guy Chapouillié et Claude Bailblé.

1973              16 mm couleurs                        26 mn

   Guy Chapouillié et Claude Bailblé apprennent que, dans le Lot-et-Garonne, des paysans ont manifesté en grand nombre pour exiger et obtenir de la firme Sanders la rémunération du travail d’un couple d’éleveurs lié par contrat à cette firme d’aliments pour bétail.

   Les deux cinéastes rencontrent ces éleveurs et les syndicalistes paysans qui les soutiennent.

   Ils réalisent le film qui va jouer un grand rôle dans la popularisation et le développement des luttes que d’autres éleveurs mènent par ailleurs contre d’autres firmes ou coopératives. Un épisode fameux de cette lutte est la bataille juridique menée par la firme Sanders contre les éleveurs pour interdire la diffusion du film. Le jugement en appel confirme le droit, pour les éleveurs, de poursuivre la diffusion du film au nom de la liberté d’expression. Suite à ce résultat, et pendant plusieurs années, la Firme Sanders perd tous ses procès contre les éleveurs.

  Le film a été restauré par l'Université Paris VIII en 2009 et est présenté sur le site de l'Université : 

 

Des dettes pour salaire - Film couleur de Guy Chapouillié et Claude Bailblé ...

►►Département Cinéma / Groupe de travail « Front Paysan » 1973 / Durée 26mn. Restauration à partir du film 16mm ...

 

 

► 4:56► 4:56

Des dettes pour salaire (bande-annonce ...  - 5 min
Bande-annonce du film couleur de Guy Chapouillié et Claude Bailblé

http://www.scenesetsavoirs.univ-paris8.fr/video.php?recordID=3

 

 


 

 

 

Samedi 23 mars 2013  

16h : CARTE BLANCHE À GUY CHAPOUILLIÉ : 

Discussion autour de 2 de ses films :

Des dettes pour salaire (1973, 26 mn),  

et André, un ouvrier agricole (1990, 35 mn)    

 

 

 

paysans_au_cinema-agen.pdf
Document Adobe Acrobat 362.7 KB

 

 

La reprise abusive

 

du collectif Front Paysan (Guy Chapouillié avec Dominique Bricard, Juliette/Janine Caniou, Nadine Charesson, Hubert Guipouy, Yves Lachaud, Joëlle Le Moigne, Bernard Pellefigue.)

1974                             16mm                    couleurs                 46 mn

    Le film traite des luttes menées par les petits fermiers (locataires des terres qu’ils cultivent) pour leur maintien sur les fermes que leurs propriétaires veulent reprendre en fin de bail pour s’agrandir, ou pour donner en location à d’autres pour davantage de profit.

   Les syndicalistes du Mouvement « Paysans-Travailleurs » , parmi lesquels Bernard Lambert, soutiennent ces luttes au nom du droit de la terre à ceux qui la travaillent  qui s’oppose au droit de propriétéDans le monde paysan, les contradictions entre petits et moyens agriculteurs sont fréquentes.

    Ce film a été beaucoup utilisé par les syndicalistes paysans, tout à la fois  pour soutenir des fermiers menacés d’expulsions,  et pour faire avancer les analyses et thèses du syndicat « Paysans Travailleurs » dans le monde agricole.

  

Le film a été restauré par l'Université Paris VIII. Il est visible sur le site de l'Université :

http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=144

 

 

Des extraits de "La reprise abusive" ont été utilisés par Christian Rouaud pour son film

"Paysan et rebelle, un portrait de Bernard Lambert" réalisé en 2002.

Guy Chapouillié est l'auteur d'un texte concernant ce film. Pour lire ce texte, cliquer sur ce lien.

N'i a pro

 

du collectif Front Paysan (Guy Chapouillié avec Robert Boarts, Dominique Bricard, Juliette/Janine Caniou, Nadine Charesson, Christiane Farcache, Hubert Guipouy, Yves Lachaud, Joëlle Le Moigne, Bernard Pellefigue.)

1976                             16 mm                    couleurs                 80 mn       

 

En 1975 - 1976, éclate dans le Midi viticole (Languedoc) une lutte menée par les petits et moyens  viticulteurs contre les négociants importateurs de vin étranger, spécialement italien, moins cher et souvent de mauvaise qualité. Les viticulteurs sont  victimes de cette concurrence déloyale qui provoque la mévente de leur production et leur paupérisation. Sous l"impulsion du MIVOC : Mouvement d'Intervention des Viticulteurs Occitans, créé à l'initiative de Jean Huillet, ils organisent, de nuit, des opérations commandos au cours desquelles ils vident sur les chaussées des citernes de vin importé.

Le film retrace cette lutte  qui culmina le 4 mars 1976 par une manifestation des viticulteurs violemment réprimée par les forces de l'ordre qui s'acheva par la mort d'un commandant des CRS et celle d'un viticulteur de l'Aude : Emile Pouytes. Le film N'i a pro a été largement utilisée par le MIVOC pour populariser son analyse  de la situation auprès des viticulteurs de la région au cours de réunions  publiques que le Mornement organisait dans les villages.

 

 

A propos de Robert Boarts : Steve Bingham, lire  les articles des sites http://www.people.com/people/archive/article/0,,20094171,00.html

http://articles.latimes.com/1986-06-03/news/mn-9141_1_stephen-bingham

et : http://yale64.org/news/bingham1.htm      (traduits plus ou moins bien par Google)

 

 

N'i a pro - Département Cinéma Film couleur du Groupe de ...

www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?...142       15 oct. 2013     
N'i a pro. Département Cinéma Film couleur du Groupe de Réalisation « Front Paysan »
Guy Chapouillié ...

Des extraits du film N'i a pro ont été présentés dans le cadre d'un colloque international consacré au cinéma militant qui s'est déroulé du 4 au 8 juillet 2014 dans 3 villes de Chine :

                04 - 05 juillet 2014, Xiamen
                06-07 juillet 2014, Linxian
                08 Juillet 2014, Pékin

2014 Colloque international.pdf
Document Adobe Acrobat 393.5 KB

Le 24 mars 2017, le quotidien Midi-Libre annonce la projection de N'i a pro à Bédarieux :

http://www.midilibre.fr/2017/03/24/bedarieux-le-cine-club-fetera-la-15eme-seance-de-la-saison,1483457.php

Le film " Le choix de la vigne " est présenté à la page Autres films  


 

 

 

 

 

Grapillou, les aventures d'un grain de raisin.

 

Cette Bande Dessinée écrite par Jean Huillet et illustrée par Robert Hours, fait naître un personnage nouveau au sein du monde viti-vinicole : un grain de raisin, et fait connaître le vin et la viticulture aux enfants.

 

 

Causse Editions

2003

 

 

 

Montage audiovisuel (diapositives) :

Femmes agricultrices

 

      Les 4 femmes du groupe "Front Paysan" : Dominique Bricard, Juliette/Janine Caniou, Nadine Charesson, Joëlle Le Moigne, ont réalisé en 1978 et 1979, principalement en Bretagne et dans le Lot-et-Garonne,  un montage audiovisuel pour présenter la condition des femmes agricultrices. 

     Dans ce montage, des agricultrices décrivent leur journée emplie de leurs tâches sur l'exploitation agricole : (soins aux animaux - traite des vaches, élevage des veaux, soins à la volaille - gestion et comptabilité de l'exploitation, relations avec les techniciens agricoles, avec les organismes administratifs et financiers), ainsi que  leur travail auprès de leurs enfants (soins, éducation, conduite à l'école et aux activités extra-scolaires) et les tâches ménagères (courses, repas, nettoyage de la maison et du linge, etc ...).

     Ces travailleuses, pour leur grande majorité, sont des épouses d'agriculteurs mais, contrairement à leurs époux, elles ne figurent pas comme des travailleuses dans les documents administratifs, mais comme des "femmes sans profession", ce qui est considéré par elles comme une "grave injure" selon leur expression.

     Les difficultés d'accès à la profession sont présentées au travers l'orientation scolaire et professionnelle réservées aux jeunes filles :  aucune des formations proposées ne peut leur permettre d’accéder à la profession de chef d'exploitation agricole.

     Le montage présente l'exploitation des femmes dans la société française des années 1975 - 80, comme dans celles des périodes précédentes (évocation de la littérature et des chansons tout au long des siècles passés ou présent) comme une constante contre laquelle des mouvements féminins luttent et auxquels adhèrent certaines agricultrices.

     Réalisé avec des agricultrices du Mouvement "Paysans-Travailleurs" et du Centre National des Jeunes Agriculteurs (CNJA), ce montage a été utilisé par les militantes syndicales lors de réunions-débats au cours desquelles elles souhaitaient faire avancer leurs analyses et leurs revendications, tant auprès des paysans (hommes et femmes) que des instances syndicales et politiques.

 

Pour lire le texte intégral du montage, cliquer 

Montage Femmes agricultrices.pdf
Document Adobe Acrobat 223.5 KB

 

Sur l’expérience du groupe FRONT PAYSAN, consulter : 

Histoire des Ciné-clubs - Projections non commerciales, passé ...
A partir de l'Université de Paris VIII (Vincennes) un groupe, le Front Paysan, produit des films tout au long des années 70 qui témoignent de l'évolution de la ......  ( partie 3 Emergence de la création et de la diffusion militantes 1968-1980 ) 

 

Et lire l'article ci-dessous de la revue : "Cinéma d'aujourd'hui"  n° 5/6 (Mars-avril 1976)

Cinéma militant Le Frant Paysan.pdf
Document Adobe Acrobat 3.3 MB

10 rue Louis Vignes

31200  Toulouse

06 51 08 56 79

Les films du béret

Les films du béret


Les films du béret

Les films du béret

Les films du béret

Les films du béret

Les films du béret

Les films du béret

Les films du béret

Les films du béret

Les films du béret